Afrique du Sud: « Les femmes ne devraient pas être célibataires », selon Zuma

L'Auteur

Sabine Cessou


Topics

Jacob Zuma, le président sud-africain. World Economic Forum pour Flickr CC.

Jacob Zuma, déjà critiqué pour sa gestion du pays et la façon dont il a géré le massacre de 36 mineurs le 16 août à la mine de Marikana, s’enfonce un peu plus. Une nouvelle polémique a éclaté sur son rapport aux femmes, depuis qu’il a déclaré le 26 août au soir, à la télévision, qu’elles «ne devraient pas rester célibataires». La présidence tente de sortir du guêpier: «Le président voulait dire qu’il faut renforcer la famille en tant qu’institution», peut-on lire dans un communiqué.

Dans un entretien accordé à Dali Tambo, présentateur vedette et fils d’Oliver Tambo (ancien président du Congrès national africain – ANC, au pouvoir), Jacob Zuma a accepté de parler de tout – de politique, mais aussi de sa manière d’être père, ou encore du fameux tableau qui a montré ses parties génitales… Il s’est malencontreusement lâché sur les femmes. Evoquant le mariage prochain de l’une de ses filles, il a affirmé: «Je sais que des gens pensent qu’être célibataire est une bonne chose. En fait, ce n’est pas bien. C’est une distorsion. Il faut avoir des enfants. Les enfants sont importants pour la femme, ils lui donnent en fait une formation supplémentaire, en tant que mère».

Réaction immédiate de Colleen Lowe Morna, la directrice de l’association Gender Links : «C’est malheureux que ces propos aient été tenus lors du mois de la femme, qui devient du coup une grande fête des mères». Même son de cloche du côté de Mbuyiselo Botha, porte-parole de l’ONG Sonke Gender Justice Network: «Les propos du président font des femmes un stéréotype. Il suggère que si vous n’avez pas d’enfants et n’êtes pas mariée, il y a quelque chose qui va de travers. C’est dangereux. » Autre commentaire: «Ca colle avec son tempérament et il aurait pu dire pire», selon le journaliste Jeremy Gordin, auteur d’une biographie «non autorisée» du président.

Jacob Zuma a encore perdu une occasion de se taire. Les dégâts ont été immédiats pour son image à l’étranger, avec un article dans le quotidien britannique The Guardian qui revient sur le chef d’Etat polygame, père d’une vingtaine d’enfants dont plusieurs hors mariage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

2 réactions

  1. Le 27 août 2012 à 19 h 33 min

    ça c’est salire l’image de notre trèe cher continent l’AFRIQUE surtout que ces propos viennent d’un Président.

  2. Le 8 septembre 2012 à 11 h 24 min

    Toute personne dans la polygamie chercherait a defendre ses actes immoraux meme-ci son coeur dit le contraire. Je suis chretien et dans mon credo toute personne polygame n’entrera jamais au ciel(Hebreux13:4) ! Je n’ai jamais vu Jacob Zuma comme un bon leader,un homme qui toujours passe son temps a mesurer les derrieres de femmes aura du mal a diriger un pays. Aujourd’hui l’Afrique du sud va tres mal qu’au temps de la resignation de Nelson Mandela comme president. Le peuple sud africain ferait mieux de tirer les consequences d’avoir choisi un polygame. Un president est comme un pasteur et la bible dit qu’on ne peut bien diriger un peuple lorsqu’en soit meme il ya du desordre (I Timothee3:2-5)!