Afrique du Sud: le couple mixte qui fâche

L'Auteur

Sabine Cessou


Topics

Le poster de la Daso plaidant pour un avenir mixte en Afrique du Sud.

Une affiche de l’Organisation étudiante de l’Alliance démocratique (Daso), le principal parti d’opposition, fait couler beaucoup d’encre et de salive en Afrique du Sud. Le poster montre un couple mixte dans une étreinte dénudée, avec ce slogan : «Dans notre avenir, vous n’y penseriez pas à deux fois». L’image est jugée tout simplement «shocking» par le petit Parti chrétien démocrate (CDP). Son dirigeant blanc, Theunis Botha , y voit une «incitation à l’immoralité et la promiscuité sexuelle» – allusion à peine voilée à la fameuse Loi sur l’Immoralité (Immorality Act) promulguée avant l’apartheid et renforcée sous le régime raciste,qui interdisait les mariages et toute relation sexuelle entre Blancs et «non-Blancs».  Theunis Botha en a remis une couche moralisatrice: «Dans un pays frappé par de forts niveaux de Sida et une overdose de criminalité, en particulier avec meurtres de fermiers (blancs, ndlr), l’affiche envoie le message contraire à ce dont nous avons besoin».

La Daso avait l’intention de générer un débat sur les relations inter-raciales en Afrique du Sud, toujours marquées par un faible niveau de mixité en dehors des grandes villes. Commentaire de Makashule Gana, le dirigeant des jeunes de l’Alliance démocratique (DA) : «Dire que le poster est sexuel, c’est aller à l’extrême. L’image dit beaucoup. Ils s’embrassent mutuellement, et cela montre que dans ce pays nous pouvons trouver l’opportunité de nous embrasser les uns les autres. Je ne sais pas pourquoi il y a des commentaires négatifs. C’est une oeuvre d’art qui décrit l’avenir que nous voulons construire».

L’image, d’abord diffusée par Makashule Gana sur les réseaux sociaux, n’a pas laissé indifférent en Afrique du Sud. Réactions diverses et variées des internautes : «Est-ce que l’AD fait campagne pour les sugar-daddies blancs qui courent après les jeunes poulettes indigènes?» Autre commentaire : «La nudité détourne complètement le message, à moins que la politique ne soit une affaire de fesse?» Ou encore : «Je ne vois rien de sexuel. La pause, l’étreinte, les expressions paraissent convaincantes, cela ressemble à de l’amour et c’est beau.» Le célèbre journaliste blanc Max du Preez s’est joint au débat en cours sur Twitter, pour se dire «abasourdi par les réactions au poster de la Daso. Cette image attire le regard et le message est clair. Pourquoi tant de gens se sentent-ils menacés?»

Personne n’a vraiment relevé le fait que ce soit un homme blanc qui enlace une femme noire, et non l’inverse, un homme noir avec une femme blanche – une image qui aurait sans doute suscité encore plus de commentaires. Quoi qu’il en soit, le poster a déjà inspiré des imitateurs: une affiche similaire montrant un couple mixte et gay a été diffusée le 24 janvier sur Internet, contraignant la Daso a décliner toute responsabilité – même si elle ne condamne pas l’initiative, bien au contraire…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

2 Rétroliens

  1. [...] : Salte Afrique, Merci à … Partager cet article [...]

  2. [...] janvier, cette affiche imaginée par un parti de l'opposition a créé une [...]