Archives par Tags : Kinshasa

Dessin: Kinshasa post-Hollande

Dernière édition du “Canard déchaîné” La grande fête de la Francophonie est terminée et avec elle le soin que l’on avait accordé à l’embellissement de la capitale de la République démocratique du Congo. Ci-dessous, les caricaturistes congolais s’en amusent…   À lire demain sur Poil à croquer : «qui soutient le M23?» À lire aussi [...]

Dessin: la francophonie qui perd son latin

Ce 12 octobre a débuté, à Kinshasa, le 14e Sommet de la Francophonie. En Afrique, la langue française se décline à toutes les sauces. Du style ampoulé aux parlers tropicalisés en passant par le langage SMS. À relire, l’article «en Afrique, la francophonie perd son latin». À lire aussi L’Afrique est l’avenir de la langue de Molière [...]

Dessin de Vadot: la francophobie n’est pas qu’africaine…

Il n’y a pas qu’en Afrique que la Francophonie est malmenée. En plein sommet de Kinshasa, le dessinateur Vadot évoque les crispations linguistico-politiques belges… À droite sur le cartoon: l’homme politique belge néerlandophone Bart De Wever, député flamand, sénateur de communauté et président du parti indépendantiste flamand Nieuw-Vlaamse Alliantie. Hier, il déclarait que la Belgique étant un [...]

Toi y en a parler français?

Grande semaine pour la République démocratique du Congo qui s’apprête à accueillir le XIVe sommet de la Francophonie. C’est le moment de réviser son français. Mais quel niveau de langue les “toubabs” s’attendent-ils à trouver en Afrique? À lire aussi Tribune: ce que peut changer le prochain sommet de la Francophonie RDC: audience cruciale du [...]

Dessin: les paroles congolaises et les actes…

Depuis des années, dans la République démocratique du Congo, il existe un fossé entre les déclarations pacifiques et les actes guerriers… Confrontés à la langue de bois, les cartoonists s’amusent avec les bulles… À lire aussi Le M23, vraie rébellion ou poudre aux yeux? Que cachent les Etats-Unis à propos de la rébellion à l’est [...]

R.D.C.: la caricature fait école

Si les dessinateurs africains peinent à s’exprimer, c’est que le continent -singulièrement sa partie francophone- manque cruellement de publications satiriques. Question de rentabilité économique dans des zones où l’analphabétisme continue d’exclure une bonne partie du lectorat potentiel? Si l’analphabétisme pousse les “lecteurs qui ne savent pas lire” vers les dessins de presse, encore faut-il que [...]