Pourquoi interdire Youtube n’est pas une bonne idée

L'Auteur

naderabouazza


Topics

Le site Youtube rappelé à l’ordre en Egypte. Le tribunal administratif du Caire a ordonné le 9 février dernier la suspension du service de vidéos en ligne YouTube, et cela pour une durée d’un mois. Hassouna Tawfiq, le juge chargé de l’affaire, reproche au service de Google d’avoir permis la diffusion du proto-film Innocence of Muslim, jugé insultant pour le prophète Mohamed. La diffusion de ces saynètes conçues de bric et de broc avait provoqué des émeutes meurtrières dans plusieurs capitales du monde arabe, dont le Caire. « Cette décision est une attaque manifeste contre la liberté d’expression, et a des ramifications profondes dans ce pays où les militants utilisent beaucoup YouTube afin de dénoncer des violations des droits humains dans le pays », a réagit Hassiba Hadj Sahraoui, directrice adjointe du programme Moyen-Orient et Afrique du Nord d’Amnesty International.

YouTube a « insisté pour diffuser le film insultant l’islam et le prophète en méprisant la foi de millions d’Égyptiens et en ignorant la colère de tous les musulmans », se défend le juge.

Comment comprendre cette décision plusieurs mois après les faits? La nouvelle Constitution égyptienne interdit l’outrage à la religion et aux prophètes mais cette législation étaient déjà en vigueur sous l’ex-raïs Hosni Moubarak. Pour l’avocat des droits de l’homme Gamal Eid, la décision d’interdire YouTube est la preuve que les juges ne connaissent rien à internet. D’après lui, le gouvernement devrait déposer un recours et faire comprendre aux juges que, tout au plus, des pages spécifiques sur les sites web peuvent être bloquées. Pas l’intégralité..

« Une inutile plaisanterie »

L’interdiction de YouTube est une « inutile plaisanterie », juge le consultant en informatique Dr Hisham Nabeeh. Une décision politique dénuée de vison technique qui ne pourra pas être appliquée sur le web. Car si une poignée de pays interdisent l’accès à certains sites, ils arrivent rarement à la maintenir totalement.

Même constat pour la blogueuse égyptienne Zénobia, surprise de constater à quel point les juges n’ont aucune vision du web. Interdire le site Youtube en Egypte ne mettra pas fin à la circulation de la vidéo (du film Innocence of Muslilm) à travers le monde.

«Pourquoi le juge ignore-t-il le fait qu’il y a des millions de vidéos qui défendent le prophète Mohamed et l’Islam contre ces insultes sur YouTube?», poursuit-elle.

N.B

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

1 réaction

  1. Patord
    Le 19 février 2013 à 20 h 20 min

    On peut essayer… Arrêtez You tube, Facebook…Twitter 1 journée
    1) le monde va continuer à tourner
    2) rien de grave va se passer

    3) une armée d’internaute vont dire que tout cela était inutile…équestre c’était de la censure…

    Mais en fin de compte on verra que c’est franchement la quintessence de l’inutile