Abdoulaye Wade oublie son enveloppe dans l’isoloir

L'Auteur

Ndeye Khady Lo


Topics

Les Sénégalais votent depuis ce matin dans le calme. A part quelques incidents isolés, le scrutin se passe très bien. Le président sortant a voté vers 11 heures dans son quartier du Point E. Un fait pour le moins cocasse a marqué le vote du président Wade: il a oublié son enveloppe dans l’isoloir.


C’est le président Wade lui même qui l’a signalé au président du Sénat Pape Diop avant de retourner prendre l’enveloppe et la mettre dans l’urne. Après cet incident, il a déclaré être majoritaire à travers tout le Sénégal.

« A tous les niveaux, départements, régions et au niveau national les militants des candidats du premier tour m’ont assuré de leur soutien. J’ai déjà 80% de l’électorat du candidat Idrissa Seck, 75% des suffrages du candidat de Benno Siggil Sénégal Moustapha Niasse et 85% de l’électorat des socialistes. On s’en rendra compte au soir du scrutin aujourd’hui »

Très confiant quant à l’issue du scrutin, il explique que le taux d’abstention très élevé au 1er tour lui sera favorable.

« J’ai pu accomplir mon devoir citoyen, je suis très content d’arriver à ce second tour pour le Sénégal et la paix dans notre pays’’, a déclaré le Chef de l’Etat qui a souhaité que ’’tous les Sénégalais, toutes les Sénégalaises sortent pour aller voter. Au demeurant le taux d’abstention (au premier) très élevé, une première dans l’histoire politique du Sénégal est la conséquence d’une campagne contre moi qui a constitué à effrayer les électeurs pour qu’ils ne votent pas »

 

Contrairement au 1er tour, Abdoulaye Wade n’a pas été hué. Ses partisans se sont mobilisés pour lui éviter l’humiliation. Les quelques huées qu’il y a eu ont été noyées par des salves d’applaudissements très nourries.

Son fils Karim Wade qui a voté dans le même centre s’est réjoui de la maturité démocratique.

« Je suis venu comme des millions de Sénégalais pour voter. C’était mon devoir de citoyen, les élections se passent bien, les gens se sont mobilisés pour aller voter. Je crois en tout cas qu’il n’y a plus de doute sur la transparence et la capacité du Sénégal d’organiser les élections parce que notre pays est une grande démocratie ».

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

4 réactions

  1. yakouza
    Le 25 mars 2012 à 18 h 23 min

    L’Afrique:D’où vient les armes non autorisé pour les gouvernements?

  2. Omarsanda
    Le 26 mars 2012 à 1 h 02 min

    je rends grâce à Dieu et aux sénégalaiskel qui ont une fois encore donné une leçon de démocratie à l Afrique tout entière. Quoi qu’ on dise le président wade a fait preuve d’ un fair-play mémorable. Il a appartient à son successeur de donner la preuve qu’il a l’ étoffe d’ un homme d’ Etat et qu’ en conséquence les règlements de comptes doivent être bannis.

  3. Le 26 mars 2012 à 4 h 36 min

    WADE s’il avait ete Sage, il n’allait pas connaitre cet echec cuisant. Deux mandats suffisent pour gouverner le pays. Le vieux sort la queue entre les pattes au lieu de sortir la tete haute. Il a brise’ l’e'legance de la de’mocratie senegalaise. WADE, DEUX MANDATS suffisent.

  4. Le 26 mars 2012 à 7 h 26 min

    La tragédie du pseudo-roi Wade et de son héritier présomptif.

    Vive le Sénégal, vive la démocratie. En dépit d’accients comme ceux du Mali, la gouvernance responsable est en marche en Afrique,