Archives mensuelles : mars 2012

Conseils à un jeune écrivain francophone par Mongo Beti

Le hasard est bon prince, il se trouve que j’enseigne les littératures et les cultures africaines dans les Claremont Colleges, en Californie du Sud, le campus à partir duquel feu Mongo Beti (1932-2001),  le romancier camerounais le plus engagé de son époque, a délivré ses précieux conseils à un jeune écrivain francophone. C’était en 1981 et la gauche arrivait au [...]

Décoloniser l’esprit : Ngugi Wa Thiong’o par lui-même

Les positions du romancier, dramaturge et essayiste kenyan Ngugi Wa Thiong’o sont originales, fortes et provocantes. Elles sont connues de longue date chez les Anglophones. Parce qu’elles touchent au sacro-saint pilier de la langue (entendez la langue unique : le français, chez nous), elles n’ont pas eu d’échos dans le monde francophone. Il a fallu un [...]

L’Haïtien Jean-René Lemoine à La Comédie-Française

Dramaturge et comédien installé à Paris depuis 1989, Jean-René Lemoine est né en  Haïti en 1959. Comme son compatriote, le cinéaste Raoul Peck, il  passe sa petite enfance dans le Zaïre nouvellement indépendant. Ces parcours familiaux témoignent du solide trafic intellectuel jamais rompu entre la diaspora haïtienne et l’élite du Continent. Il n’est pas inutile [...]

Présence poétique

Conquérante avant-guerre, longtemps juchée sur les épaules colossales d’Aimé Césaire, de Léopold Sédar Senghor, de Léon-Gontran Damas, de David Diop ou de Jacques Rabemananjara pour être finalement portée par les voix orchestrales (de Tchicaya U Tam’si à Paul Dakeyo) de ceux qui vinrent après le mouvement de la Négritude, la poésie africaine ne cesse de [...]

Honneur et respect à Sarah Maldoror

Depuis quelque temps la France métropolitaine redécouvre avec intérêt et étonnement son passé colonial et ses legs multiples et parfois conflictuels. Les questions identitaires, longtemps interdites de cité, passionnent aujourd’hui un grand nombre de Français, souvent d’ascendance antillaise ou africaine mais pas seulement – fort heureusement. Je me dis que la grande et modeste Sarah [...]