Ces Léopards Congolais qui défient le classement Fifa

L'Auteur

jacquesmatand


Topics

Avant le début de la 29e CAN (Coupe d’Afrique des nations) en Sud-Africaine, samedi 19 janvier, personne ne vendait cher la peau des Léopards de la République démocratique du Congo.

Le dimanche 20 janvier, ces Léopards de la RD Congo rencontraient les Blacks stars du Ghana, classés 30e selon la Fifa. Face aux Léopards, 107e dans le classement Fifa, le match était plié d’avance. Sur papier seulement. C’était sans compter sur la prestation des Léopards qui ont livré un premier match digne de ce nom. Dans le dernier classement, ces Léopards font un bond qualitatif et se trouvent à la 101e place sur 207 pays de la planète football et les Ghanéens sont à la 26e place..

Menés 1-0 en première période, les Léopards encaissent davantage le coup en début de deuxième période. Les Blacks Stars alourdissent le score: 2-0. Les résultats semblent confirmer le classement Fifa entre ces deux équipes. Les Léopards de la Rd Congo réduisent le score avant d’égaliser, 2-2. L’écart théorique du classement Fifa entre le 26e et le 101e ne s’est pas fait ressentir sur le terrain. Pourtant plusieurs dizaines de chiffre les séparent.

Et les Léopards risquent de surprendre comme à leur habitude. Ils surgissent parfois de nulle part, lorsqu’on ne les attend pas. Ils peuvent aussi décevoir par des éliminations précoces ou en perdant certains matches à leur portée. Paradoxe!

Pour les Congolais, l’entame de la CAN n’a pas  été sereine. Ils ont commencé cette édition de la CAN avec la rumeur de la démission de Claude Le Roy, leur entraîneur. Certains joueurs ont boycotté une séance d’entraînement à cause d’une question de prime. A la surprise de plus d’un, les Léopards tiennent l’un des favoris de la CAN, le Ghana, en échec. Il eut fallu de peu pour que les Congolais l’emportent.

Cela prouve à suffisance que le football n’est pas une science exacte et que certains classements peuvent être revus. Même celui de la Fifa. L’enthousiasme d’après match redonne de l’espoir aux joueurs Congolais qui tiennent entre leurs mains toutes les chances de se retrouver au second tour.

Peuvent-ils aller aussi loin que ça et remporter cette coupe? Il est permis de rêver, certes. A ce stade de la compétition, vaut mieux être prudent. Une étape après l’autre. Une chose est sûre, les Léopards ont l’occasion de prouver que le match nul contre le Ghana n’était pas un fait du hasard. Même l’autre favori du groupe B, le Mali, classé 25e par la Fifa, doit se poser des questions sur quelle tactique à adopter face aux Léopards de la RD Congo.

Il ne faudra surtout pas vendre leur peau avant de les avoir abattu.

Jacques Matand’

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

2 réactions

  1. Le 23 janvier 2013 à 12 h 52 min

    Bonjour, je suis heureux a lire un commentaire objectif sur nos Léopards. Le foot se pratique bien chez hormis les difficultés. Seulement la Fifa et l´Occident foot a ses préférés en cette matière que le Congo pour faire entendre sa voix force la note. Bravo a nos Léopards les professionnels sortirent aussi d´un Pays pauvre. Nos léopards,tout comme nos Club ne tremblent pas devant les noms des nations de foot comme TP Mazembe l´a prouve a la compétition hautement professionnel. Comprenne qui peut, la RDC est différente des autres États. Restant dans la logique du jeu, nous jouerons toujours pour être le premier.

  2. Le 23 janvier 2013 à 13 h 35 min

    Bonjour, je suis heureux a lire un commentaire objectif sur nos Léopards. Le foot se pratique bien ua Congo hormis nos difficultés. Seulement la Fifa et l´Occident foot ont leur préférés en cette matière, Le classement Fifa ne nous effraye pas. Nous avons donne la preuve plusieurs fois. Bravo a nos Léopards, contrairement aux autres nous ne marquons pas la différences entre les professionnels et nos amateurs et ça nous arrange comme de cette manière.Restant dans la logique du jeu, nous jouerons toujours pour être le premier.