Archives par catégorie : #Civ_Sciences

Traitement de l’albinisme: Peut-être une piste en Côte d’Ivoire?

Aucune recherche spécifique n’a encore été faite sur ce phénomène. Et pourtant, au nord du pays, un peuple « les Palaka » affirme détenir le remède permettant de redonner à un enfant né albinos, une apparence normale. Mythe ou réalité ? Les scientifiques émettent, pour leur part, d’importantes réserves, même s’ils n’excluent pas la possibilité d’examiner cette [...]

Infertilité masculine: l’insuffisance de statistiques renforce le tabou en en Côte d’Ivoire

La stérilité figure au nombre des motifs les plus répandus de séparation de couples ou même d’adultère. Au banc des accusés, très souvent la femme, dont le principal délit est de « ne pas pouvoir faire d’enfants ». Et pourtant, l’infertilité masculine est reconnue par la majorité des spécialistes de la reproduction en Côte d’ivoire [...]

Santé: La maladie du sommeil risque de se réveiller à Abidjan

Alors qu’on les croyait circonscrites au centre-ouest de la Côte d’Ivoire, les mouches tsé-tsé, vecteurs de la maladie du sommeil, ont été découvertes par des chercheurs « en pleine ville » d’Abidjan.

Viande de brousse : la recherche d’authenticité peut virer au cauchemar

« Viande de brousse »! En Afrique subsaharienne, de manière générale et en Côte d’Ivoire, en particulier, c’est le terme générique que l’on donne au gibier, à la chair d’animaux sauvages tant appréciée par des populations rurales et urbaines.

Côte d’Ivoire: de la nécessité d’un (r)éveil de l’esprit scientifique à l’école

L’esprit scientifique s’éveille, s’éduque et se cultive. Les scientifiques ivoiriens épanouis de demain seront, assurément, les écoliers d’aujourd’hui. Pourtant, ces derniers manquent de repères en la matière.

Déchets toxiques/Six ans après: la nappe phréatique d’Abidjan plus que jamais menacée

La nappe phréatique d’Abidjan est menacée par les déchets toxiques déversés en 2006 à Abidjan par le Probo Koala. le Dr Kouamé Kan Jean,  Hydrogéologue l’a annoncé, samedi dernier,au cour d’une conférence. Comment cela peut-il être possible six ans après? Entretien.

En Côte d’Ivoire, les primates sont payés en monnaie de singe !

Le sort de trois espèces de singes préoccupe particulièrement les primatologues ivoiriens. Ces derniers ont décidé d’associer les populations à la conservation de ces primates en vue de sauver ce qu’il en reste.