St Sylvestre/Drame: Abidjan entame l’an 2013 dans le deuil

L'Auteur

Ghislaine Atta


Topics

60 personnes ont trouvé la mort, et presqu’une cinquantaine d’autres ont été blessées à l’aube de ce mardi 1er janvier 2013 au Plateau, le centre des affaires d’Abidjan, à la suite d’une immense bousculade qui s’est produite quelques heures après le feu d’artifice annonçant la nouvelle année.

60 morts et 49 blessés. Le ministre Ivoirien de l’Intérieur, Hamed Bakayoko, vient d’annoncer le bilan officiel du drame, après la séquence des voeux du Président de la République. Il est un peu plus de 13 heures et quart ce mardi.

Il y avait une foule innombrable au Plateau ce dernier soir de l’année 2012, indiquent Larissa Dominique et Hervé Kouakou, qui ont participé à la veillée organisée à la Cathédrale St Paul du Plateau, à quelques mètres à peine du lieu du triste évènement. La plupart ont effectué le déplacement pour participer au gigantesque feu d’artifice promis par le District d’Abidjan.

Contradictions dans les versions

Alors que la version officielle du ministère de l’Intérieur annonce que le drame s’est produit « à la fin du feu d’artifice » (soit vers une heure du matin), des sources sur place indiquent quant à elles que les choses ont plutôt dégénéré vers 03 heures ce jour de l’an.

Quant aux causes ayant entraîné la mort de cette soixantaine de personnes et des dommages corporels à 49 autres, elles sont toutes aussi floues. Israel Yoroba rapporte, ici, les différentes versions qui lui ont été rapportées:

« Selon des témoins, tout serait partie d’une bagarre qui a été déclenchée au niveau de la voie près du stade Houphouët-Boigny et des locaux de l’Assemblée nationale. D’autres sources indiquent qu’il s’agirait d’une course poursuite entre policier et voleur (…) Pourtant ce qui se rapproche c’est qu’un trou ouvert sur un terrain en chantier a occasionné la plupart des morts. »

Une dernière version, officielle cette fois-ci (elle provient de l’officier en charge d’expliquer les faits au Président de la République qui s’est rendu sur les lieux), explique au journal télévisé de ce mardi soir (vidéo), que la bousculade serait partie du fait que des gens auraient trébuché sur des trocs d’arbre jonchés sur la route dans une zone non éclairée…

Ce n’est pas la première fois, pourtant…

Trois jours de deuil national ont été décrétés par les autorités ivoiriennes, à compter du mercredi 02 janvier 2013 en vue de compatir à la douleur des familles des disparus.

Combien de fois devra-t-on sensibiliser les pouvoirs publics sur l’importance de prévoir un dispositif efficient lors de tels grands rassemblements? On s’en rappelle, le 29 mars 2009, dix-neuf personnes ont trouvé la mort et 132 autres ont été blessées dans une bousculade au stade Houphouët-Boigny d’Abidjan, alors qu’elles assistaient au match de football Côte d’Ivoire-Malawi, comptant pour les qualifications du Mondial 2010. Un peu plus de deux ans après, le 5 Aout 2011, se produisait le drame du bus 19. Enfin, tout récemment, le  26 décembre 2012, une pirogue motorisée de 32 passagers a chaviré à 40 Km de Sakassou (centre de la Côte d’Ivoire), faisant 24 morts…

Rappellons, à toutes fins utiles, que les enquêtes aux fins de situer les responsabilités sur ces différents drames sont toujours en cours. A quand l’aboutissement, afin que soient, enfin, tirées les leçons?

 

Ghislaine ATTA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

3 réactions

  1. Le 2 janvier 2013 à 13 h 21 min

    Une vrais trajectoire c’est produite le a la veille du 01 -01-2013 a Abidjan au plateau cite administratif de la la capital ivoirienne … etc nous n’avons pas le choix on n’y peut rien mais mais la vérité est la il faut le dire C’EST UN SACRIFICE HUMAIN

  2. ferroukh
    Le 2 janvier 2013 à 18 h 24 min

    je suis tres afflige par ce drame,au fait j’ai ma cherie qui reside a Abidjan dont je n’ai pas de nouvelles depis le 31,je vs saurai gre de me donner un ctc ou je pourrai me renseigner sur ce drame

  3. Ghislaine Atta
    Le 2 janvier 2013 à 18 h 38 min

    Bonjour Ferroukh,
    J’espère de tout coeur que vous aurez des nouvelles de votre amie très vite. Pour plus de renseignements sur cette malheuresuse situation, un site a été mis en ligne: http://www.assistance225.com
    Prenez soin de vous!